DE QUELQUES ÉVOLUTIONS DANS LA GESTION DU DOMAINE PUBLIC

QUELQUES ÉVOLUTIONS DANS LA GESTION DU DOMAINE PUBLIC

Avec l’entrée en vigueur ce 1er juillet 2017 de l’ordonnance n°2017-562 du 19 avril 2017 relative à la propriété des personnes publiques, toutes les personnes publiques ont désormais la possibilité de recourir à un déclassement par anticipation, dans la perspective de cessions de biens du domaine public. Le délai de déclassement anticipé ne peut excéder trois ans. Ce délai est de six ans maximum lorsque la désaffectation dépend de la réalisation d’une opération de construction, de restauration ou de réaménagement.

L’ordonnance donne aussi la possibilité :

– aux personnes publiques « de conclure des promesses de vente portant sur des biens du domaine public, sous condition suspensive de déclassement, avec un véritable engagement de désaffectation et de déclassement ;

– aux opérateurs d’obtenir, sous certaines conditions, un titre pour l’occupation ou l’utilisation d’une dépendance du domaine privé d’une personne publique par anticipation à son incorporation dans le domaine public ;

– à l’autorité administrative de régulariser des actes de disposition portant sur des biens du domaine public, intervenus en l’absence de déclassement préalable ou après un déclassement imparfait.

Pour la SCP Gobert & Associés
Maître Nicolas FOUILLEUL, Avocat Associé

2017-07-17T11:19:02+00:00